Bittersweet transitions

“To exist is to dare to throw oneself into the world.” ~ Simone de Beauvoir

Dears,

Life is seasonal, impermanent and unpredictable. Simple and obvious, yet not always easy! I wrote this poem some time ago, while I was going through a transition phase. Back to square one: more changes are ahead of me! I feel happy-sad, grateful and curious. I trust that life will bring me more beautiful surprises and that the best is yet to come. Or rather: the best and only way is to enjoy here and now to the fullest, until you feel the urge to move again. It is like a dance, shall we? 😀

Love,
Pau

“I love rainstorms… the thunder, lightning, wind, all of it. So much going on at once, so many emotions… just like me.” ~ April Mae Monterrosa

***

In between moments

When you leave xyz behind
Saying “merde” and “merci”
(or the other way round)
And slowly but surely
You open the door
To the wild emptiness
Where there is no thing
Only nothing
Pure being
No projects, no intention, no tension
Joyful, unpredictable NOW
Some wishes and hopes
Loosely attached to your open heart
You let yourself be burned
By the caring transition fire
And then you allow the fresh shower of sorrow
To cool you down a little
You clean, declutter and surrender
You have no choice
But to jump in trust
Eyes wide open
You are ready
To let the old go
And slowly let the new
Sink in nicely
You can rest now
And have a soft
(Or a hard) drink*
You simply are
Experiencing, expressing and allowing
LIFE
Cheers!

***
*Let’s say Polish vodka!

 

“Honour the space between no longer and not yet.” ~ Nancy Levin

***

As always – BIG thank you for reading, sharing and for your precious feedback! 😀

Please feel free to share:
20

Lire la suite

The trip – from Vilnius to Istanbul!

Paris -> Vilnius ->Eišiškės ->Trakai -> Kapadokya ->Istanbul -> Paris

« Before you cross the street take my hand. Life is what happens to you while you’re busy making other plans. » ~ John Lennon – Beautiful Boy

Happy mailbox in Vilnius, Užupis.

This was THE trip: 11 days, 5+ cities, 5 flights, 8 kg of luggage, a small cabin backpack and nearly the same outfit during the whole trip (too chilly to dress like a queen haha). For me, it was one BIG adventure. 😀 I was scared to death before leaving my cosy Parisian apartment as I have never travelled alone for more than a few days and without a full plan. I still cannot believe that I did it! What happened was magic and it was the best present I could have hoped for. I feel lucky and grateful.

Lithuania – back to the source.

« Life is more beautiful than prudence » ~ Abbé Pierre

Lithuania, Eišiškės – so green and peaceful.

My journey started in charming and green Vilnius – city of angels who fly at low altitude and (of course!) high speed. My goal was to learn more about my roots.

I rented a car and travelled to the city where my dad was born – Eišiškės. I made a tour of the village, asking questions, meeting locals and searching for a distant cousin or at least some more information on my dad’s childhood. One encounter leading to another, I finally end up in a small house, sitting on a couch with a lovely old couple. The lady’s mom’s maiden name was the same as my dad’s surname. I was a total stranger to them, coming out of the blue, but they treated me like their own daughter, gave me a big-long-warm hug and a kiss. They patiently answered all my questions, showed me a few family pictures and wished me the best of luck for the rest of my trip. I felt honoured and welcome.

I also (finally) understood the meaning of my surname. Indeed, in Poland, where I was born it sounds awkward. In Lithuania, however, it carries a sense. A deep one, haha. “Be dugno” means “without bottom” and “bedugnė” translates into “an abyss”. Hmm, let’s jump in, shall we?! 😀

I even learned (totally by accident!) that there was a village called “Bedugnė”, 60 km from Eišiškės. I did not go there, next time! Who knows, maybe my father’s family comes from there?

I also travelled to Trakai, a pleasant town near Vilnius, famous for its beautiful lakes and a castle. Is also known for the Karaims – people speaking the Turkic language, who have lived there since the 14th century and have preserved their traditions, including food. The most popular dish is kibinai – a small pasty stuffed with minced meat or vegetables. I tried it, of course! It offered me a perfect foretaste of my imminent trip to Turkey.

My stay in « the Jerusalem of the North » was a real treat! I tasted 3 totally different beetroot soups in 2 days, ate the best pancakes ever, drank delicious local beer, discussed about life, sang polish folkloric songs and was touched to tears by a beautiful poem of a lovely Ukrainian artist and graphic designer, who was in love with Vilnius and kind enough to be my companion and private paparazzi during my trip to Eišiškės. Arita, you rock!

Lithuania smelled, tasted and felt home, ačiū and hope to be back soon!

Turkey – from Kapadokya to Istanbul.

“And the trouble is, if you don’t risk anything, you risk even more.” ~ Erica Jong

Somewhere above Turkey.

Turkey was a totally different story. I started my trip by booking a domestic flight to Kapadokya, a historical region in Central Anatolia known for its unique rock-cut temples, houses, beautiful valleys and underground cities. I stayed in a pleasant hotel near Göreme, recommended by Moroccan Nomad – very good travel website in French.

My dream was to participate in a hot-air balloon flight. I did it! At first, it was scary. Indeed, the balloon itself is HUGE, the basket, on the other hand, is pretty small and you fly high! Hopefully I was not totally conscious of the danger as they woke me up at 4 am. However, I fully trusted the pilot as I had a competent local guide who recommended a good company and offered a very competitive price. Teşekkür, Umut, yourself and your wife made my stay in Kapadokya relaxing and enjoyable, not to mention the delicious food!

I visited a few valleys and the Derinkuyu underground city. It felt so peaceful and liberating to see real open landscapes, instead of a casual open space in my office, regardless of how high tech and well-designed it is. Eating a breakfast on a sunny terrace with a view was priceless!

The next and final stop was Istanbul. I visited Hagia Sophia (under reconstruction, yet still impressive!), the Blue Mosque and the Galata Mawlavi House Museum. This is the oldest Mawlavi house in Istanbul or a temple for Islamic Sufi believers, also known as tall hatted Whirling Dervishes. Sadly, I did not see an authentic Whirling Dervish dance performance. Next time in Turkey I will make sure to come to Konya to check it out! I so much enjoy visiting sacred places, in both Vilnius and Istanbul there were plenty of them.

That being said, while in Istanbul, I also went to the business district, where I had a lunch with my colleagues. Video conferences are good, but face to face meetings are better! I proudly used my access card to enter the local office. I also grabbed a snack from the pantry. 😀

During the whole travel, I came across many great free spirits from all walks of life. The people I met and the time spent together made this trip truly memorable. I learned so much. It opened my eyes and gave me a fresh and totally new outlook on my current situation (which is pretty good, thanks, God!).

I took every possible mean of transportation (ships rock!). I walked like crazy, climbed every hill and entered every cave I could (the more difficult it was the better!). I enjoyed delicious food and drinks in charming company. I went to Turkish baths (unique experience, especially the bubble wash!). I laughed so much, I felt like a joyful, adventurous child discovering the world for the very first time.

Parisian jungle – going back home.

« The real voyage of discovery consists not in seeking new landscapes, but in having new eyes. » ~ Marcel Proust

Parisian street art.

Coming back to work was not that bad. My Italian boss knows how to talk to me: “you were missed”. Oh, merci! I am very grateful to have a decent and interesting job so that I can spoil myself with such magic moments. Actually, I will need to check, but it did not cost that much. I mainly stayed in youth hostels (Downtown Forest & Orient) and had very good prices, especially in Turkey where people currently travel much less due to political reasons. 🙁 I can only say that I felt safe and had no issues at all, except being invited to every single restaurant I was passing near to, as, of course; it was absolutely the best in town and I could expect a special personal discount! 🙂

Words cannot express the joy, freedom and peace I felt during this trip. I was touched many times by the beauty of nature, architecture and people’s stories. I connected to the wild, adventurous and brave part of myself. I am a nomad. We all are. We are not meant to stay in front of the same screen, regardless of how high-tech and big it is, for 10+ years, checking e-mails and resolving tickets (those who work in big companies will understand!). Again, I am very grateful to be a part of an international team in a solid firm that offers great opportunities. Yet, my soul yearns for fresh air, new experiences, adventures and surprises. While looking back at this short and intense trip, I would not change a thing; maybe, I could only be a bit braver, crazier and trusted life and people even more? I consider myself curious and sociable; however, I am still learning to have both my heart and mind open to different people, ideas and experiences.

If you hesitate and are afraid of going somewhere new, then it may be the very exact thing you should do. Be alert. Act prudently, especially that sadly terrorist attacks become common in various destinations globally. Gather all the pieces of information you need ahead of time and then simply trust that everything will go right or even better. As it will!

Love,

Pau

***

Please find below more pictures from my trip. Enjoy, thanks for reading, sharing and your precious feedback!

***

Vilnius – city of angels who fly at low altitude and the lovely car that we rented.

 

Vilnius, shop window – self-portrait. 😀

 

Eišiškės – my happy face, while waiting for some guidance to find my distant cousins! Credit goes to Arita Golub.

 

Eišiškės – the house where I found my distant cousins, it felt incredible.

 

Vilnius – beetroot soup – delicious and fresh!!

 

Trakai – its beautiful lake and castle.

 

Kapadokya – jumping for joy! Credit goes to Talieh Zarab Zadeh, merci, chérie!

 

Kapadokya, Göreme – food & drinks! Guys – it was great to have you around. 🙂 Credit goes to Talieh Zarab Zadeh.

 

Kapadokya – hot-air balloon flight, breathing in the space!

 

Kapadokya – wandering around.

 

Kapadokya – babouchkas! 😀

 

Kapadokya – rock-cut temple, one of many.

 

Istanbul, Orient hostel – view from the rooftop café, ah!

 

Istanbul at sunset.

 

Buttes Chaumont, my favourite park in Paris.

***

Thank you, wishing you safe and magic travels! 😀

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Party time !!

Dears,

It has been a long time, since my last article!  I wish I had something witty, wise and important to say, but this is it! Hope you will enjoy! 🙂

If it does not match how you presently feel, especially, if you are going through a tough challenge, I am with you, you have my full support.

I am simply sharing my current experience. Expressing my feelings nourishes my soul, makes me joyful and brings me peace.. 🙂

Thank you for passing by.

Love,

Pau

« The road to enlightenment is long and difficult, and you should try not to forget snacks and magazines. »  ~ Anne Lamott

Party time

What if life was a big joke?

(Be aware – Big Brother is watching you)

What if God had sense of humour?

What if you had a starring role in a comedy movie?

So let’s playfully play fools

And with a light-open heart

Cherish each moment

Let’s pretend we know the script

Let’s have principles and then break all the rules

Let’s boldly play with fate

Have both fun and faith

With a peaceful pinch of craziness

(It is vital for your mental health)

Show must go on so let’s go baby

Put on your best suit and let’s dance

It is your surprise party

It is your stage-time

The audience is waiting

The music is playing

If you feel nervous

Follow my advice

Get a little tipsy or better – really drunk

I promise, it is worth trying

(In case you have never done it)

At some point, by magic

You will start giggling

Without being able to stop

Your laughter will get louder and louder

And will spread like a wildfire

Gently dissolving every obstacle on its way

***

Finally, one day you will die quietly

You laughed and you loved

It is a happy-sweet-predictable-end

We are all the same

Aren’t we?

 ***

***

Please find below a lovely video from one of my dear masters – Mooji. I love his warm, cheerful energy. Relax, this is not too serious, just enjoy the laughter! Watch out, it is contagious! 🙂

***

“It doesn’t matter how you pray – with your head bowed in silence, or crying out in grief, or dancing. Churches are good for prayer, but so are garages and cars and mountains and showers and dance floors.” ~ Anne Lamott

P.S. Thanks for reading, sharing, writing a comment and for your precious feedback! 🙂

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Interview with Lee Pascoe – teacher of Silva Mind Control Method

I am very happy to share my first interview in English! I hope that you will enjoy it as much as I did. 🙂

Lee Pascoe, originated from Australia, has been living in Europe since 1984. She is a speaker, author, certified hypnotherapist and a teacher of Silva Mind Control Method (SMCM). She is passionate about her job, very professional, practical and enthusiastic. When you ask her “How do you do?”, she will invariably answer with a smile: “Better and better”.

We spoke about SMCM, brainwave frequencies, most common misconceptions about hypnosis, self-sabotage, hypnotic regression, the mirror of the mind technique, what the illness may teach us and how to find our life purpose.. and some more!

Please see below the recording itself and the outline of the interview, enjoy! 🙂

  1. Introductions – who is Lee Pascoe?
  2. What brought you to Europe and how did you become the teacher of Silva Mind Control Method (SMCM)?
  3. What is the SMCM and how does it work?
  4. Please speak about meditation/relaxation in SMCM. How do you practice/enhance these states?
  5. How dynamic meditation used in SMCM puts the law of attraction into motion?
  6. How should we meditate, practically speaking, can you give us some tips?
  7. How SMCM helps your clients to improve their life? Can you share any examples of positive changes you saw or experienced yourself?
  8. What are the different types of brain waves and states of consciousness?
  9. What is the difference between hypnosis and dynamic meditation used in SMCM?
  10. What are the different courses related to hypnosis that you offer?
  11. How to change unhelpful habits and overcome self-sabotage? The Mirror of the Mind Technique, etc.
  12. What are main misconceptions regarding hypnosis, why some people fear it?
  13. Hypnotic regression or how to find a root cause of the problem.
  14. Can we try hypnotic regression on our own or is it better to do it with a hypnotherapist?
  15. What are your believes regarding death, reincarnation, soul?
  16. How to get more in control of our thoughts, on a daily basis?
  17. Where can we find more information on your courses?
  18. What are your current projects?
  19. Do you have a final message to our viewers?

“We need to be aware of the power of our mental images and emotions.” ~ Lee Pascoe

“Logic will get you from A to B. Imagination will take you everywhere.”  ~ Albert Einstein

***

For as to find more information on Lee’s work:

 

More information on SMCM and related topics:

 

***

Lee, many thanks for your time!

Everyone, as always – many thanks for your precious feedback! 🙂

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Interview avec Youmna Tarazi, accompagnante en image de soi et cohérence visuelle – retrouver sa puissance grâce aux vêtements

« Le Chemin est une alchimie du temps sur l’âme. » ~ Jean-Christophe Rufin

J’ai rencontré Youmna lors d’un stage mené par Isabelle Padovani à Paris. J’ai tout de suite apprécié son indépendance, son ambition et sa maturité.

Originaire du Liban, elle décide de s’installer à Paris pour ensuite se lancer dans le conseil en image et cohérence visuelle. Il ne s’agit pas d’un simple relooking, mais plutôt d’un travail en profondeur, qui touche à l’identité. Le vêtement devient alors un outil de connaissance de soi, qui rend visible notre beauté intérieure. Loin d’être superficiel, l’habit (choisi en conscience !) nous connecte à nos ressources, notre originalité et notre puissance.

Youmna réalise aussi son rêve d’enfant : elle écrit et interprète un spectacle intitulé « Pourquoi les Anges s’habillent en blanc ? ». Elle y parle de son sujet de prédilection : les vêtements. En dévoilant quelques pièces essentielles à sa garde-robe personnelle, Youmna encourage le spectateur à réfléchir sur son identité, son rapport au corps et à lui-même.

Appel à candidatures ! Youmna cherche un metteur en scène expérimenté (femme ou homme) afin de rendre son spectacle encore plus percutant. Son rêve est aussi de créer sa propre marque de vêtements et de révolutionner l’industrie de la mode, bref : un vaste programme, je vous laisse découvrir la vidéo !

Voici la trame de l’entretien :

  1. Quel est ton métier, quels produits / services offres-tu et à qui ?
  2. Comment tu as trouvé ta voie / ta place (sur le marché du travail, mais pas uniquement) ?
  3. Comment tu t’es lancée en tant qu’indépendante ?
  4. L’identité vestimentaire – de quoi il s’agit ?
  5. Pourquoi nous ressentons le besoin de faire le tri et comment nous y prendre ?
  6. Quelques mauvaises raisons de garder un vêtement.
  7. Comment retrouver sa puissance, surtout en tant que femme (c’est valable pour les hommes aussi !) ?
  8. Comment nous connecter à notre ressenti corporel ? Comment aligner notre corps physique (la lumière / les couleurs), émotionnel (la densité / les matières) et mental (la forme / la vision du monde)?
  9. Est-ce que, quand nous sommes vraiment « bien dans nos baskets », nous n’avons plus besoin de respecter notre profil vestimentaire ?
  10. Parle-nous de ton spectacle, de ton activité artistique.
  11. Où est-ce que nous pouvons trouver les informations sur tes formations, pour quand les prochaines sessions ?
  12. Un dernier conseil : comment survivre la période des soldes et faire des bons choix ? 🙂

 

Youmna Tarazi portrait

« Je suis née et j’ai grandi dans un Liban en guerre. Du chaos, j’ai toujours voulu reconstruire et embellir. » ~ Youmna Tarazi

Femme qui fait du shopping à Paris

« La liberté est l’oxygène de l’âme. » ~ Moshe Dayan

***

Pour savoir plus sur Youmna :

 ***

 Merci à Youmna pour cette opportunité et à vous Tous pour votre précieux feedback ! 🙂

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Interview avec Anne Benassouli – thérapeute, formatrice, coach en entreprise

« Je ne serai pas célèbre ou grande. Je continuerai à être aventureuse, à changer, à suivre mon esprit et mes yeux, refusant d’être étiquetée et stéréotypée. L’affaire est de se libérer soi-même : trouver ses vraies dimensions, ne pas se laisser gêner. » ~ Virginia Woolf

J’ai la joie de partager avec vous le travail, les outils et l’énergie d’une autre personne inspirante !

Anne BENASSOULI, ancienne avocate, puis directrice pédagogique d’un centre de formation, exerce aujourd’hui en tant que formatrice-coach en entreprise (développement personnel, communication, management) et thérapeute intégrative.

Elle a créé une méthode complète et multidimensionnelle qui agit sur différents plans : physique, émotionnel, relationnel et spirituel : la voie du M.E.R.C.I.

Son objectif est de faire bouger les énergies (en douceur et avec  détermination !) afin d’aider ses clients à provoquer des changements positifs dans leur vie quotidienne. Outre ses outils divers et variés, son arme secrète contre la résistance, la souffrance et l’ennui, est l’humour. Elle dit : « une séance de thérapie dans laquelle on ne rit pas au moins une fois, n’est pas une bonne séance. »

Bref, un vaste programme, je vous laisse découvrir la vidéo !

« Mon crédo : remettre du mouvement là, où il y a quelque chose de figé. » ~ Anne Benassouli

Veuillez trouver ci-dessous la trame de l’interview :

  1. Décris ton métier, tes activités professionnelles.
  2. Parle-nous de ton parcours de stages : la voie du M.E.R.C.I. (Moi, Emotions, Reliance, Corps, Intelligence)
  3. Quels sont les prérequis d’une thérapie réussie ? (envie de la part du patient + relation de confiance entre le patient et le thérapeute)
  4. Comment tu travailles en thérapie, quelles sont les modalités proposées ?
  5. Quels sont les types d’objectifs que nous pouvons travailler en thérapie ?
  6. Quels sont tes outils de travail, tes sources d’inspiration ? (exemples d’outils agissant au niveau mental, émotionnel, corporel et spirituel : rituels, reprogrammation des croyances limitantes, EFT, EMDR, le massage…)
  7. Faire rire – le meilleur moyen pour contourner la résistance / la peur du changement chez le client.
  8. Choix d’outil en fonction de la problématique, de l’état de la personne et celui du thérapeute.
  9. Exemple d’un rituel à mettre en place pour faire bouger les choses : les petits bonhommes allumettes de Jacques Martel.
  10. Dépendance affective : comment la dépasser.
  11. Thérapies quantiques : de quoi il s’agit ?
  12. Quelle est la place de la danse dans ta méthode ?
  13. La chromothérapie, l’un de tes nombreux outils : de quoi il s’agit ?
  14. La gratitude : « la capacité de se laisser toucher par ce qui est et d’être reconnaissant de la beauté du monde » – comment la cultiver ?

***

« La matière est la fiancée de Dieu. » ~ pensée kabbalistique

anne-benassouli

« Je crois beaucoup à la force du collectif ; ce n’est qu’ensemble que nous pourrons traverser cette époque et ensemencer le Nouveau Monde. » ~ Anne Benassouli

***

Pour savoir plus sur Anne :

Ses outils et ses sources d’inspiration :

***

Anne, merci beaucoup de cette belle opportunité et merci à Tous pour votre précieux feedback ! 🙂

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Entretien avec Ana Sandrea, thérapeute et coach de vie

Il y a des personnes qui inspirent, qui nous tirent vers le haut. Qui sont humbles, passionnées, présentes, belles. Ana en fait partie.

Voici l’interview avec Ana SANDREA – thérapeute, coach de vie et une chère amie que j’ai rencontrée il y a quelques années via l’association Toastmasters International.

Ana s’est spécialisée dans la guérison des blessures émotionnelles. Elle propose des séances individuelles face à face ou via Skype (ça marche, c’est étonnant !) ; elle anime aussi des stages de transformation, en France et à l’étranger.

En France depuis 1998, Ana est une ancienne avocate de droit pénal au Venezuela.

Ana, un grand MERCI pour ta générosité et d’avoir partagé ton message avec nous !

Merci de votre feedback, c’est le tout premier entretien et certainement un début de quelque chose. Apprentissage en cours. 😀

Partie 1/4

« La dépression, c’est pour moi une âme qui est au bout et un jour elle lâche. »

  • En quoi consiste ton métier ?
  • Comment tu es devenue thérapeute ?
  • Quelles sont tes sources d’inspiration et sur quoi repose ta méthode de travail ?
  • Quelles sont les étapes de la guérison des blessures émotionnelles ?
  • Libérer et ressentir ses émotions : moyen de guérir et d’avancer.
  • Perception négative des émotions par une partie de la société.
  • Prendre en compte ses émotions sans se laisser submerger.
  • Finesse de guidance par les émotions : une habitude à prendre.

Partie 2/4

  • Pourquoi nous nous coupons de nos émotions ?
  • Comment parler à la partie de nous qui a peur des émotions ?
  • La vulnérabilité : force ou faiblesse ?
  • Si nous nous coupons des émotions douloureuses, est-ce que nous nous coupons automatiquement de la joie et d’autres émotions « agréables » ?
  • Comment nous nous coupons de nos émotions ?
  • Recherche du sacré, des rituels – une explication possible des addictions.
  • Comment respecter le besoin de la profondeur d’une manière constructive ?
  • Exemple d’Ana – comment respecter sa féminité, la ritualiser ?

Partie 3/4

  • Comment être efficace et préserver sa féminité dans le milieu professionnel ?
  • Comment concilier les rôles d’une mère et celui d’une salariée ou entrepreneure ?
  • Comment se connecter à sa puissance et équilibrer les 2 polarités : féminine et masculine ?
  • Comment avancer ou changer en équilibrant son énergie masculine et féminine ?

Partie 4/4

  • L’énergie kundalini : définition.
  • Maladie : appel au changement.
  • Comment devenir son meilleur allié ?
  • En quoi consiste « l’effet miroir » dans le domaine des relations interpersonnelles ?
  • Où trouver les informations sur les stages d’Ana, ses activités, etc. ?

***

This is the end. Muchas gracias and much love ! 😀

***

Quelques liens utiles :

Please feel free to share:
20

Lire la suite

La réconciliation

« En ce qui concerne la transformation intérieure, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pouvez pas vous transformer vous-même à volonté, pas plus que vous ne pouvez changer votre partenaire ou quelqu’un d’autre. Tout ce que vous pouvez faire, c’est ménager un espace au sein duquel la métamorphose peut se produire, afin que la grâce et l’amour puissent venir. » ~ Eckhart Tolle

happy little boy relaxed in hammock on beach, family vacation

Chers Amis,

J’espère que vous vous portez bien. Envie de partager quelques idées aléatoires refait surface ! 😀

Voici un poème qui résonne fort avec ce que je vis présentement. Plus je vieillis (c’est du travail au quotidien, sans relâche !), plus j’ai envie de savourer chaque instant. Et pour le faire, je lâche un peu mon côté guerrier, cérébral et rigide. J’apprends la douceur, j’ai envie de dire « OUI » à la vie, à ce qui vient, à ce qui part, à ce que je ressens chez moi et chez l’autre.

J’ai de moins en moins envie de changer quoi que ce soit ; en tout cas pas avec la fermeté, la discipline ou la rigueur – eh oui, ce n’est pas très professionnel, mais c’est un peu moins la dictature aussi.. 😀

Je ressens au fond de mes tripes : la révolte n’est pas le moyen le plus efficace.  Au contraire, paradoxalement, c’est l’acceptation, voire l’amour qui rend la transformation possible. Puis, curieusement, avec l’affection, toute envie de forcer le changement disparaît. L’ambition de contrôler ou d’améliorer laisse la place à un profond respect envers la vie, sous toutes ses formes. La prétention de savoir, de comprendre ou d’avoir raison diminue… Quel soulagement ! Même si, pour l’instant, l’envie d’avoir raison est beaucoup trop têtue pour me laisser tranquille… 😀

Meribel_ski_soleil

  • Et s’il y avait autre chose que la compréhension intellectuelle ?
  • Et si nous respirions dans le seul but d’explorer, d’expérimenter, de prendre du plaisir ?
  • Et si nous arrêtions de courir comme un poulet sans tête pour (enfin!) faire la paix avec nous-mêmes ? 😀
  • Et si nous épluchions, tout doucement, notre cœur-oignon, quitte à pleurer un peu plus ?
  • Et si nous apprenions à être présents et à ressentir cette délicate pulsation de vie en nous ?
  • Et si notre état naturel (parfois profondément caché, je l’avoue !) et notre droit de naissance était de sentir la liberté, l’amour, la joie et la paix ?
  • Et si nous nous détendions et faisions confiance à la vie, à l’autre et surtout à nous-mêmes ?

Si, c’est possible. Tout est possible. E N J O Y !! 😀

Child with vintage suitcase on summer vacation. Travel and adventure concept

 « Les gens disent que nous cherchons tous à donner un sens à notre vie. Je n’y crois pas. Ce que nous cherchons, c’est l’expérience de la vie, pour que ce dont nous faisons l’expérience de manière physique ait une résonance avec ce que nous sommes, profondément, et ainsi, nous ressentons toute l’extase liée au fait d’être vivant. C’est de cela dont il s’agit. » ~ Joseph Campbell

Peace heart sign made of flowers vector illustration

La réconciliation

Je dépose les armes

Je déclare la paix

Avec moi-même

Ni incantation, ni invocation

Des mots simples – l’hymne à  la vie

« Désolé, pardon, merci, je t’aime »

Et hop ! Ho’oponopono m’apaise

La résistance fond petit à petit

Je me détends

Je me laisse traverser

Un sentiment de confiance

Remplit mes poumons

La danse de transformation

M’invite à ouvrir de nouvelles portes

Je suis à la fois en voyage

Et à la maison

***

Toi qui te caches

Comme un miroir

Tu me renvoies vers mes propres yeux

J’y perçois une âme qui a envie de rigoler

Le lave-linge tourne à la vitesse de la lumière

Pour nettoyer les vieilles mémoires

Puis sécher les larmes au soleil

Prière de ne pas déranger

Sauf si vous venez avec du chocolat ou des câlins

***

chocolate mousse with fresh blueberries and nuts in tartlets, horizontal, close-up

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Happy New Year 2016 !!

Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année à vous et à vos proches ! 😀

Merci de votre confiance, votre présence, vos appréciations et vos encouragements.

All the very best !! 😀

Nouvel An 2016

2016

Nouvelle année

Nouvelle journée

Nouvel envol

Vers d’autres espaces-temps

Internes-externes

Laisse partir ce qui n’est plus potable

Ce qui a besoin d’être relâché, remercié

Et rangé avec précaution, pour reposer en paix

Comme une perle au fond de l’océan Pacifique

Goûte à la curiosité du vide

Qui se remplit à nouveau, à chaque instant

D’une douce intensité lumineuse

Où le tourbillon de la vie

Nous met en mouvement

Nous sommes dansés dès la naissance

Par l’infini feu de l’amour

Où l’instinct de sur-vie

Côtoie le hasard

Plein d’espoir, d’envie et d’appétit

La magie des rencontres

Au cœur de ce qui émerge

D’une manière irrationnelle

Sors des sentiers battus

Ouvre la porte d’accès à un terrain inconnu

Sens l’air frais de la liberté te caresser le front

Inspire délicatement et fais le premier pas

Happy New Year

With kindest regards

And lots of love

As always

porte vers l'ocean

Please feel free to share:
20

Lire la suite

Multiples aspects intérieurs ou comment apprivoiser le côté obscur de la force

viaggiare in auto a Parigi

« Si je veux changer mon monde extérieur, je dois changer mon monde intérieur. » ~ Max Piccinini

Comment allez-vous ? 🙂

J’ai écrit le poème ci-dessous il y a quelques semaines (âmes sensibles s’abstenir !) – il voit le jour aujourd’hui, car j’avais besoin de le digérer. Je me laisse de plus en plus traverser par l’énergie des différentes émotions et je découvre des endroits en moi dont je ne suis pas particulièrement fière. En effet, nous sommes tous constitués d’une multitude d’aspects intérieurs. Nous portons tous une famille de personnages, paradoxes, conflits et polarités à l’intérieur de nous : un professionnel, un parent, un enfant blessé, un enfant joyeux et insouciant, un être irrationnel et créatif, un danseur, un partenaire, un amoureux, un guerrier, un clown, un sage, etc. Nous faisons l’expérience à la fois de la douceur et de la colère, de la tristesse et de la joie, de la peur et de la confiance. Nous naviguons sans cesse entre ces différents pôles et souvent (je parle pour moi), nous pouvons être tentés de nier ou de repousser certaines émotions. Les raisons de cette autocensure varient : peur du rejet ou du jugement des autres, envie de garder une image positive de soi, peur de la perte de contrôle, de son identité, etc.

J’ai été très longtemps incapable d’éprouver la colère, même dans les situations où elle m’aurait été utile. C’est une émotion que j’apprivoise petit à petit. En effet, elle me met en mouvement, me permet de faire valoir mes droits, faire respecter mes limites et mon territoire, me protéger. Je sens que la colère peut être créatrice, douce et juste. Et donner une puissance inouïe.

Auparavant (cela m’arrive encore aujourd’hui, rassurez-vous, il y a du boulot !), j’avais peur de ma propre puissance, car je l’associais à la violence. Mais ce lien, certes existant, n’est pas nécessaire. Maintenant, c’est l’inverse qui me paraît vrai : la personne qui se connecte à sa force intérieure authentique n’a pas besoin de la violence, car elle a beaucoup moins peur.

En parlant de la peur : les attaques terroristes à Paris m’ont bouleversée et m’ont retourné l’estomac. J’étais paniquée : j’ai éteint les lumières et je songeais à l’endroit où me cacher (dans un studio, ce n’est pas si facile, croyez-moi !). Je me suis un peu calmée par la suite (et j’ai vite rallumé les lumières, ce n’était pas bien pratique…), mais je reste observatrice et vigilante. Je fais de plus en plus confiance à mon ressenti, à mes tripes et à mes sensations physiques, y compris les émotions qui me traversent. Elles agissent comme des signaux – de confirmation quand je suis sur la bonne voie ou bien des signaux d’alerte, quand quelque chose « sonne faux ».

Enfin, je pressens que le monde extérieur reflète ce qui se passe à l’intérieur de moi. Par exemple, si j’ai de la violence en moi, elle va se manifester dans ma réalité physique. Par conséquent, si je fais un travail sur moi pour nettoyer les colères et la tristesse refoulées dans le corps (il y en a un peu,  voire un peu beaucoup…), peut-être, le monde va s’adoucir aussi… Eh oui, c’est tout à fait irrationnel et prétentieux. Et il se peut que je frôle la folie. Pourtant, cela me semble juste.

En bref, ce qui fait notre humanité (entendu de la bouche d’un voisin averti, je vais le remercier de vive voix !), ce sont tous ces états émotionnels qui nous traversent. C’est la vie elle-même qui nous traverse et qui nous fait découvrir toutes les nuances de l’aventure terrestre ; y a-t-il des planètes où ils sont plus tranquilles ?! J’y vais ! 🙂

Pour conclure, nous avons tous une « petite bête enragée » à l’intérieur de nous. Ce n’est pas une forteresse gigantesque qu’il faut détruire et qui prend toute la place, il s’agit plutôt d’un minuscule animal qui fait beaucoup de bruit et qui a besoin d’être apprivoisé et aimé. Il a besoin de câlins. Au moment, où vous l’accueillez, sans vouloir le changer, il se calme et par miracle, devient la plus belle et douce créature que vous n’avez jamais vue.

Je n’ai pas envie de nourrir ou de glorifier mes aspects intérieurs en souffrance. Je ne souhaite pas m’y identifier non plus. J’apprends simplement à faire confiance à la vie : toute émotion a sa raison d’être. Et si je l’accueille et je l’exprime (de préférence d’une manière respectueuse et adaptée, ce qui ne m’est pas toujours simple !), elle part en douceur et laisse la place à la lumière, à la joie et à l’amour, qui sont, je le crois très fort, nos états naturels de base.

Je vous souhaite d’explorer vos divers aspects intérieurs et de vous connecter à la puissance et à la beauté de vos émotions, quelle que soit votre météo interne en ce moment !

Par ailleurs, passez de belles fêtes de fin d’année ! Que la douce, invincible et lumineuse force de l’amour soit avec vous ! 🙂

P.S. Si vous n’arrivez pas à concilier les voix de vos multiples aspects intérieurs, faites-vous accompagner par un professionnel.

Black panther illustration

« Seul celui qui a osé voir que l’enfer est en lui y découvrira le ciel enfoui. C’est le travail sur l’ombre, la traversée de la nuit, qui permettent la montée de l’aube. » ~ Christiane Singer

lever_du_soleil_espoir

Conjugaison modulable ou une petite terroriste en moi,

en manque de câlins

Je hais les marchands

Ceintures noires, maîtres dans l’art

Des relations affectives artificielles

Le flou personnalisé des maniements

Cousus de fil blanc

D’un faux sourire bien entretenu

Je hais ces sales pigeons

Messagers du pognon

Je hais le capitalisme sauvage

Avec sa quête du profit à tout prix

Il dessèche la planète et l’homme de sa dignité

Je hais les croissants au beurre

Ils n’ont toujours pas compris

Que leur consommation doit demeurer exceptionnelle

(Surtout en cas d’hyper-cholestéro-lémie)

Je hais les mots savants

Trop longs pour rentrer dans ma tête blonde

Que je maintiens en état d’utilité publique

Par des produits chimiques chers et invasifs

Je hais ces exaltés de fanatiques : je vote pour les écureuils-fans de ski nautique

Je hais les mauvais rêves et les monstres qui se cachent sous le lit

Les insomnies ; le réveil qui sonne trop tôt ou pas assez fort

Les plannings et les retards du métro

La foule dans les gares et le changement aux Halles

Les mauvaises nouvelles et les pronostics insouciants

Qui agissent comme des somnifères

Trembler de froid ou me brûler avec de l’eau bouillante

Les beaux-hommes-déjà-pris et les couples qui s’embrassent en public

Les restes du pain rassis qu’il ne faut surtout pas jeter

Procédures, approbations et demandes d’autorisation

Ordres, ordures et ordonnances

Être pris(e) en photo en mode « cheese » ou « ouistiti »

Les caméras de surveillance et les fouilles corporelles

Courir à l’aéroport

Avec les flacons à la con de 100 millilitres maximum

Renfermés dans un sac plastique transparent

Et voir que le vol est retardé

Pour cause d’un centimètre de neige

Qui a déjà fondu

Je hais les embouteillages et les salles d’attente

Où il ne se passe rien, nada, kaput

Le Godot ne vient pas pour crier sur les toits « veni, vidi, vici »

Je hais les avis d’impositions et les gens qui s’imposent

Par leur taille ; franchement, ils exagèrent

La planète est déjà surpeuplée

Je hais la technique et les pannes d’internet

Les coupures de courant qui me font péter les plombs

Avant l’arrivée des factures

En prélèvement automatique

Je hais le soutien-gorge push-up

Qui triche sous la chemise blanc-écru

Même si on inspire à fond la caisse

Et on mange de la bonne graisse

Je hais les rimes sans élégance et les fautes d’orthographe

Le subjonctif plus-plus-plus-que-parfait

Les articles partitifs, définis, contractés et non soldés

Le passé aussi, l’arbitre l’a jugé « simple »

Il n’était pas thérapeute ce prétentieux immature

Je hais le « h » dans « Hi don’t know »

La surcharge d’activités et le rythme effréné

Ou m’ennuyer dans mon studio de 15 mètres carrés loi Carrez

Un garage bordelais rénové et bien aménagé

Je hais les e-mails-in-terminables-du-style-un-rappel-doux

Et leur message subliminal tel une caresse : «  URGENT »

Je hais le contraste médiatique entre la souffrance occidentale et celle des pays « exotiques »

Et ses adjectifs bien choisis, pour façonner les esprits

Je hais les cigarettes et leur odeur qui s’incruste sous la peau

La bêtise et l’interdiction d’en faire trop

Les mots de passe dignes d’un psychopathe ivre et sous médicaments

Je hais les accidents et les catastrophes naturelles

Des réprimandes et des promesses non tenues

Bref, toute forme de résistance

Contre ma volonté de fer

Ça m’agace car j’ai toujours raison

Enfin, la plupart du temps

***

Si si, je hais aussi la haine elle-même

Et sa fille innocente « Mea culpa »

Je me fais peur, je suis dans la terreur

De me faire mal ou de nuire aux autres

J’ai besoin de partir pour me protéger

M’isoler afin de ne pas constituer un danger

Me rendre malade et ne plus rien sentir

 

J’ai un problème : des parts-départs

Expulsées du territoire du « moi »

Je hais par projection, le monde me tend un miroir tendre

De mes vertus et de mes vices

Si visibles chez l’autre

Si bien cachés au fond de mes viscères

***

Que nous puissions déguster la paix

Comme du petit lait tricolore

Dans nos tripes, nos tribus et nos terroirs

La France a besoin d’une franchise absolue

La terre – d’un terrain d’entente en expansion

the vert au jasmin

 Je commence par m’occuper

De ma tasse de thé vert jasmin

Dans le confort de mon jardin intime et cosy

Où poussent des roses resplendissantes

Où vivent les hyènes et les putois

(Ils réclament beaucoup de câlins)

Tout est OK : haïr ou aimer

Selon l’humour et le moment de la journée

L’état de fatigue et le taux d’hormones

L’âge et la prise de la cortisone

***

Prions ensemble pour descendre

De la tête au cœur

Et nous ouvrir à une simple et saine

Joie d’être en vie ; en lien

Dans la pureté de l’instant présent

Sans aucun jugement

Je bénis la naïveté du cœur

Du monde des bisounours

Couleur rose-bonbon-flashy

Avec laquelle je « hais » devient je « t’ai » en moi

Puis je « t’aime » en moi

Et je « m’aime » en toi

« Nous haïssons » se transforme

Par un acte psycho-magique

(Il y en a toujours besoin)

En « nous naissons »

Dans sa forme la plus active et collective

Nous y sommes, nous voilà

Ensemble, la la la

Happy-end kitch et sucré

(Presque indigeste)

Je vous aime grave chers amis

lover

 

Please feel free to share:
20

Lire la suite