Vive nos talents : comment les développer et apprendre d’une manière efficace ? ~ 2ème partie

C’est la deuxième partie d’une série de trois articles sur le développement des talents.

Veuillez trouver ci-dessous 5 recommandations supplémentaires, tirées du : « Petit livre du talent : 52 conseils pour améliorer vos compétences » de Daniel Coyle.

Réfléchissez en images !

Salvador_Dali_ musee_imagination

« L’imagination est l’œil de l’âme. » ~ Joseph  Joubert

Les idées abstraites sont plus difficiles à mémoriser. Remplacez-les par des images vives et frappantes !

Au lieu de dire « touchez les cordes aussi légèrement que possible », dites : « touchez les cordes comme si elles étaient brulantes. »

Dans l’exemple ci-dessous, choisissez plutôt la phrase n°2 :

  1. « Quand vous parlez en public, rentrez un peu le menton puis poussez le point le plus haut de votre crâne vers le haut » ;
  2. « Tenez-vous droit, comme si l’on vous tirait la tête vers le haut par les cheveux ou si vous deviez porter un poids sur la tête. »

Visualisez !

set your imagination free, paper airplane in the sky

« La clé d’une vie passionnante, c’est de faire confiance à l’énergie qui nous habite et de la suivre. » ~ Shakti Gawain

Visualisez de nouvelles connexions neuronales qui se créent, à force des répétitions et des corrections ! De plus, quand vous vous exercez, il est motivant d’imaginer vos circuits neuronaux gagnant en rapidité. En effet, au fil du temps, la vitesse du signal passe de 3 km/h à 320 km/h.

Par ailleurs, l’auteur partage une astuce utilisée par de nombreux experts dans les domaines de l’art, de la médecine et du sport. Juste avant de s’endormir, ils visionnent un film mental de leur performance idéale. Cela améliore la motivation, l’exécution et l’assurance.

J’utilise cette technique pour réviser mes discours et je ne peux que vous la recommander.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous propose le livre « Techniques de visualisation créatrice : Manuel d’exercices pratiques » de  Shakti GAWAIN. Le résumé de cet ouvrage est disponible sur le blogue d’Olivier Roland : « Des livres pour changer de vie ».

Profitez de multiples bienfaits de la visualisation et accélérez votre apprentissage !

Reposez-vous !

tabby cat / a small tabby cat sleeping in the yard

« La sieste est une courtoisie que nous faisons à notre corps exténué par le rythme brutal de la ville. » ~ Dany Laferrière

La fatigue freine l’apprentissage. L’épuisement ralentit le cerveau, diminue la concentration, contribue à créer de mauvaises habitudes. Il est conseillé de nous exercer quand nous sommes frais et disponibles donc plutôt le matin ou après une sieste. Cette dernière permet de solidifier les nouvelles connexions neuronales et prépare le cerveau pour une prochaine session d’exercices, c’est pourquoi nous comptons de nombreux adeptes célèbres de la sieste : Albert Einstein, Winston Churchill, Thomas Edison, Léonard de Vinci, Napoléon Bonaparte.

Quand vous sentez la fatigue approcher, il est temps de fermer la boutique et recharger les batteries. 😀

Fermez le livre et enseignez ce que vous avez appris !

Books, old, stacked.

« Cette tentation que l’on a de garder pour soi-même ce que l’on a appris n’est pas seulement honteuse, mais destructrice. Tout ce qu’on ne donne pas librement et abondamment finit pas nous échapper. Vous ouvrirez finalement ce coffre-fort pour n’y trouver que des cendres. » ~ Annie Dillard

Coyle prône les avantages des méthodes d’apprentissage actives. Veuillez trouver ci-dessous 2 façons de mémoriser un nouveau contenu. Laquelle vous paraît plus efficace ?

  1. Lire le même texte 4 fois, en essayant de retenir le plus d’éléments.
  2. Lire le texte 1 fois, puis fermer le livre et dire / écrire les idées retenues.

Les études prouvent que les personnes ayant appliqué la stratégie B, se souviennent de 50% plus de contenu à long terme que celles qui ont utilisé la stratégie A. Pourquoi ? Parce que la méthode B exige plus d’efforts et engage plus l’apprenti : il joue un rôle actif, au lieu d’absorber le matériel passivement, il le reconstruit d’une manière créative à partir de ses propres expériences et associations.

Par ailleurs, si vous voulez vraiment maîtriser de nouvelles informations ou compétences, enseignez-les. Vous aurez l’occasion de les revoir, repenser, réorganiser et réfléchir sur différentes explications possibles. J’utilise cette stratégie dès que je me sens prête : j’ai enseigné le français pour mieux l’intégrer. La communication, la prise de parole en public et d’autres sujets traités dans ce blog me passionnent, c’est pourquoi je me suis lancée dans l’écriture. Créer le contenu de qualité me permet d’apprendre et de contribuer en même temps.

Devenez acteurs de votre apprentissage, recréez et réorganisez le contenu que vous venez d’absorber et partagez-le avec votre entourage !

Pensez comme un jardinier et travaillez comme un menuisier.

two hands holding, growing and caring a young green plant

« Avec du temps et de la patience, une souris coupe un câble. » ~ Alphonse Esquiros

Nous sommes souvent pressés et impatiens à voir nos talents émerger. Pourtant, l’apprentissage prend du temps. Dans son livre « Outliers : L’histoire du succès » Malcolm Gladwell constate qu’il faut environ 10 000 heures de pratique avant de devenir expert. Il cite, entre autres, les exemples tels que les meilleurs violonistes, Bill Gates et Paul Allen ou the Beatles. Les personnes ayant un niveau de performance extraordinaire, sont souvent tellement passionnées par une activité en question, qu’elles passent la plupart de leur temps à s’entraîner. Elles accumulent 10 000 heures d’exercices approfondis : 4 heures par jour, 5 jours par semaine, 50 semaines à l’année pendant 10 ans. Ensuite, tout d’un coup, du jour au lendemain, elles deviennent connues, elles gagnent des concours ou elles battent des records dans leur domaine. 😀

Selon Coyle et Gladwell, il est inévitable de passer beaucoup de temps à se former, avant de devenir excellent. De même manière qu’une graine germe en douceur, puis se transforme lentement en un arbre qui va ensuite donner des fruits, les circuits neuronaux se créent graduellement.

Respectez votre rythme, vous ne pouvez pas aller plus vite que la musique. La patience est la mère de toutes les vertus et à force de répéter, vos efforts seront couronnés de succès. Minute après minute d’exercices intensifs, vous grandissez et approfondissez votre talent.

Lâchez l’envie de réussir à tout prix. Au lieu d’être obsédés par le désir brûlant d’une perfection instantanée, concentrez-vous sur une répétition à la fois. Soyez présents et attentifs. Prenez du plaisir à progresser petit à petit. Le succès viendra tout seul, quand vous vous y attendrez le moins. Il sera un effet secondaire de votre travail acharné.

Courage, semez la graine de votre future réussite et arrosez-la tous les jours, en vous exerçant constamment !

Conclusion

Pour conclure, afin de mieux maîtriser une nouvelle compétence :

  • profitez de la puissance de la visualisation et des images fortes ;
  • privilégiez les méthodes d’apprentissage actives ;
  • soyez patients et laissez le temps travailler pour vous quand vous travaillez vous-mêmes d’une manière assidue.
  • Enfin, respectez vos besoins de repos et de sommeil de qualité !

J’y travaille encore car je m’autorise à dormir plus longtemps uniquement quand je suis épuisée au point de ne plus savoir comment je m’appelle, par contre je suis une ceinture noire en sieste dominicale. 😀

Je vous souhaite de tout cœur de progresser dans tous les domaines qui vous intéressent. Vos talents méritent d’être découverts et développés donc allez-y ! Amusez-vous bien !

*****

  • Quel conseil allez-vous tester ?
  • Comment allez-vous vous y prendre ?
  • Quelle sera la compétence sur laquelle vous allez travailler ?

C’est la deuxième partie d’une série de trois articles sur le développement des talents.

La dernière partie sera publiée prochainement.

Please feel free to share:
20

2 réponses à “Vive nos talents : comment les développer et apprendre d’une manière efficace ? ~ 2ème partie

  1. Magnifique article Paulina! 🙂 c’est drôle car depuis plus de deux semaines je test justement la technique de visualiser avant de me coucher sur la personne idéal que je veux être ou les choses que je veux accomplir. Cela fonctionne aussi avec toutes sortes de questions que l’on se pose c’est géant ! et je suis content de voir que cette pratique est conseillé vivement par toi et Conan Doyle: :p Donc pour améliorer tes discours tu te poses qu’elle type de questions dans ta visualisation?

    Sinon merci pour ces conseils très complet,
    Yohannes

    1. Bonjour Yohannes, merci de ton retour enthousiaste, je suis ravie que tu trouves le texte utile ! 😀 Pour mes discours, je les répète dans ma tête dans les transports, quand j’ai 5 minutes au travail ou avant de m’endormir. Je ne me pose pas de questions particulières, grâce à la répétition je m’approprie mon discours et il évolue petit à petit. Génial que tu testes la visualisation, tu me parleras des résultats. A très vite ! 😀

Répondre à Paulina Biedugnis Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.